LETTRE D’INFORMATION

Archives

Adoration Eucharistique

 

À l’église Saint-Pierre-les-Minimes, les premier et troisième jeudis de chaque mois de 20h30 à 21h30 [sauf en été].

Ces temps d’adoration sont présidés par les prêtres de la paroisse et animés par une équipe de jeunes qui a réalisé un nouveau livret de chants.

Des confessions individuelles sont possibles pendant tout le temps d’adoration.

 

 

 

 

Le livret de chants est disponible par téléchargement au format pdf par un clic sur l’image.

 

 

Au Couvent des Capucins, tous les vendredis de 8h00 à 18h30 et de 19h30 à 20h30.

 

                        Reconnaître notre Créateur et notre Sauveur                                              Devant la grandeur de Dieu, comment ne pas tomber à genoux ?

L’adoration, c’est « la première attitude de l’homme qui se reconnaît créature devant son Créateur », dit le Catéchisme de l’Église catholique nº 2628.

« Adorer Dieu, c’est le reconnaître comme Dieu, comme le Créateur et le Sauveur, le Seigneur et le Maître de tout ce qui existe, l’Amour infini et miséricordieux », C.E.C. nº 2096.

L’adoration eucharistique est une prière, un dialogue intime avec Jésus réellement présent sous les apparences du pain consacré : le Saint-Sacrement.

Les papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont souvent encouragé les fidèles à pratiquer l’Adoration Eucharistique.

Pour saint Jean-Paul « L’adoration est d’une valeur inestimable dans la vie de l’Église ».

« L’Église et le monde ont grand besoin du culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement de l’amour. Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l’adoration, dans la contemplation pleine de foi et prête à réparer les grandes fautes et les grands délits du monde. Que notre adoration ne cesse jamais ! »   Lettre DOMINICAE CENAE sur le mystère et le culte de la Sainte Eucharistie du 24 février 1980, nº 3, disponible à cette adresse.

« Comment ne pas ressentir le besoin renouvelé de demeurer longuement, en conversation spirituelle, en adoration silencieuse, en attitude d’amour, devant le Christ présent dans le Saint-Sacrement? Bien des fois, chers Frères et Soeurs, j’ai fait cette expérience et j’en ai reçu force, consolation et soutien! »  Encyclique ECCLESIA DE EUCHARISTIA sur l’Eucharistie dans son rapport à l’Église du Jeudi Saint 17 février 2003, nº 25, que l’on peut lire à l’adresse suivante.

Benoît XVI souligne « Combien est bienfaisante la redécouverte de l’adoration eucharistique par de nombreux chrétiens ».

« L’acte d’adoration en dehors de la Messe prolonge et intensifie ce qui est réalisé durant la Célébration liturgique elle-même. En fait, ce n’est que dans l’adoration que peut mûrir un accueil profond et vrai. Et c’est bien par cet acte personnel de rencontre avec le Seigneur que mûrit ensuite la mission sociale qui est renfermée dans l’Eucharistie et qui veut briser les barrières non seulement entre le Seigneur et nous, mais aussi et surtout les barrières qui nous séparent les uns des autres. »  Exhortation apostolique post-synodale SACRAMENTUM CARITATIS sur l’Eucharistie, source et sommet de la vie et de la mission de l’Église du 22 février 2007, nº 66,  accessible à cette adresse.

 

Dix conseils pratiques

Découvrez d’autres informations sur le site des Capucins de Clermont ainsi qu’une fiche « Dix conseils pratiques » pour « vivre un temps d’Adoration Eucharistique »