Agenda

mai 2018
LMMJVSD
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31    
« Avr   Juin »
  • Pas d'événement

Bioéthique : en lien avec l’actualité nous sommes invités à la réflexion sur les enjeux de la bioéthique


En lien avec l’actualité nous sommes invités à la réflexion sur les enjeux de la bioéthique à partir d’une lettre de Monseigneur Pierre d’Ornellas.

 

Extrait de l’article « Bioéthique, Mgr d’Ornellas écrit aux catholiques d’Ille-et-Vilaine.» publié le 19 janvier 2018 par Arnaud Bevilacqua sur www.la-croix.com, site Internet du quotidien LA CROIX.

À l’occasion du lancement des États généraux de la bioéthique, jeudi 18 janvier, Mgr d’Ornellas a pris la plume pour sensibiliser les catholiques d’Ille-et-Vilaine. L’archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo, responsable du groupe de travail de la Conférence des évêques de France sur la bioéthique invite les fidèles de son diocèse à participer à aux débats qui portent sur la vie humaine, « d’une manière ou d’une autre ».

« Dire que chaque vie humaine est un trésor sans prix ! »

Dans sa lettre, Mgr Pierre d’Ornellas explique qu’il est « juste que chacun prenne ses responsabilités ». « Chers amis, trouvez les moyens qui vous conviennent pour dire que chaque vie humaine est un trésor sans prix !, plaide-t-il. Témoignez de vos expériences, car cela peut toucher les cœurs et convaincre celles et ceux qui en doutent. Il s’agit de “rendre raison” de la beauté de la vie humaine, don de Dieu, mais “avec douceur et respect” (1 Pierre 3:15-16) ».

L’archevêque de Rennes rend également un hommage appuyé à tous ceux qui « se rendent proches des personnes fragilisées », « en fin de vie », « âgées et dépendantes », « handicapées mentales et physiques », ou « en maladie chronique, traumatisées, ou encore emportées par des conduites addictives », « femmes enceintes dont l’enfant à naître est porteur de malformations »…

« La dignité humaine est inviolable et inaliénable »

Cette « armée humble et silencieuse », qui s’occupe de ses frères et sœurs fragilisés témoigne « qu’il est magnifique de prendre soin avec douceur et compétence de telle sorte que ces souffrances soient apaisées le plus possible ». « Ils ont conscience que la dignité humaine est inviolable et inaliénable, quelles que soient les fragilités vécues », souligne Mgr d’Ornellas.

Avec eux, l’évêque reconnaît sa tristesse, voire sa colère, « face à ces soi-disant certitudes selon lesquelles il serait évident que telle vie humaine ne vaudrait plus la peine d’être vécue ou qu’il est possible de la produire selon nos simples désirs d’adulte », en référence aux grands sujets qui vont être au cœur des États généraux de la bioéthique comme l’euthanasie, l’élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules ou encore la levée de l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA).

Vous pouvez télécharger la lettre de Mgr Pierre d’Ornellas sur le site de l’Église catholique en Ille-et-Vilaine ou directement ici en format livret pour une impression recto-verso.

Ο   Ο   Ο   Ο   Ο

Le lundi 5 mars, Mgr Pierre d’Ornellas a confirmé la volonté de l’Église de participer aux débats organisés avant la révision de la loi de bioéthique, prévue à l’automne.

« L’Église pense que nous ne devons pas laisser la bioéthique être la proie des spécialistes », a affirmé l’archevêque, encourageant à nouveau les catholiques à s’emparer de ces sujets et à participer aux débats organisés dans toute la France par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE). « Je ne veux plus qu’un catholique soit tétanisé parce qu’il lirait un article trop complexe pour lui », a-t-il ajouté.  »»  Lire l’article publié par la-croix.com le 6 mars sous la plume de Loup Besmond de Senneville.

Ο   Ο   Ο   Ο   Ο

Et pour approfondir le sujet, consulter ici le dossier « Révision des lois de bioéthique : comment entrer dans la réflexion ? sur le site du Diocèse de Clermont.