Agenda

octobre 2018
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31     
« Sep   Nov »
  • Pas d'événement

Mercredi 15 août : Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie et fête de la Cathédrale


Horaires des messes dans la paroisse

 

Mardi 14 août

Mercredi 15 août

10 h 00  Cathédrale Notre-Dame en son Assomption
11 h 00  Basilique Notre-Dame du Port
18 h 00 Église Saint-Pierre-les-Minimes 18 h 30  Cathédrale Notre-Dame en son Assomption

 

 

 

Fête de la cathédrale, dédiée à Notre-Dame en son Assomption : la messe de 10 h, présidée par Monseigneur François Kalist, archevêque de Clermont, sera suivie de la traditionnelle procession dans la cathédrale.

 

 

 

Photo : © cathedrale-catholique-clermont.fr

La Maternité divine de la bienheureuse Vierge Marie est le fondement même de son Assomption qui célèbre sa mort, sa résurrection, son entrée au ciel et son couronnement.

Le 1er novembre 1950, Pie XII proclamait le dogme de l’Assomption dans sa constitution apostolique MUNIFICENTISSIMUS DEUS. Le pape affirmait solennellement que l’ancienne croyance selon laquelle la Vierge Marie, à la fin de sa vie terrestre, a été réellement « élevée corps et âme dans la gloire du ciel » fait partie du dépôt de la foi reçu des apôtres :

« C’est pourquoi, après avoir adressé à Dieu d’incessantes et suppliantes prières, et invoqué les lumières de l’Esprit de vérité, pour la gloire du Dieu Tout-Puissant, qui prodigua sa particulière bienveillance à la vierge Marie, pour l’honneur de son Fils, Roi immortel des siècles et vainqueur de la mort et du péché, pour accroître la gloire de son auguste Mère et pour la joie et l’exultation de l’Eglise tout entière, par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des bienheureux apôtres Pierre et Paul, et par la Nôtre, Nous proclamons, déclarons et définissons que c’est un dogme divinement révélé que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste. »

Ouvrons le Catéchisme de l‘Église Catholique au nº 996 :

« Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort. » [LUMEN GENTIUM nº 59].                                           L’Assomption de la Sainte Vierge est une participation singulière à la Résurrection de son Fils et une anticipation de la résurrection des autres chrétiens :
           Dans ton enfantement tu as gardé la virginité, dans ta dormition tu n’as pas quitté le monde,            ô Mère de Dieu : tu as rejoint la source de la Vie, toi qui conçus le Dieu vivant et qui, par tes                  prières, délivreras nos âmes de la mort [Liturgie byzantine, Tropaire de la fête de la Dormition (15 août)]. »

La fête de l’Assomption de la Vierge est la principale des fêtes mariales et sans doute la plus ancienne; il est probable qu’elle a été instituée au début du Ve siècle à Jérusalem.                                                                      En France, elle revêt un caractère particulier car Marie est la patronne principale de notre pays. Le 15 août ont lieu des processions qui rappellent la consécration du pays à la Sainte Vierge par Louis XIII en 1638.

Dans huit jours, le 22 août, l’église fera mémoire du Couronnement de la Vierge Marie comme Reine du Ciel.

» Dossier « L’Assomption » de l’Église catholique en France

 

Ο  Ο  Ο  Ο  Ο

Grande fête de la vie chrétienne, l’Assomption de la Vierge Marie – suivie de son Couronnement – est l’un des grands thèmes de l’iconographie chrétienne.

Fra Angelico [1387-1455] – Galerie des Offices, Florence © 2010. Photo Scala, Florence 

Francesco Botticini [1446-1498] – Wikimedia, librement réutilisable. Etonnante œuvre de l’Assomption avec la Vierge Marie couronnée, trois rangées d’anges assis sur des nuages et les apôtres devant le tombeau vide.

Notre-Dame de Paris – Bas reliefs : La mort de la Vierge Marie et L’Assomption