Agenda

avril 2019
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30      
« Mar   Mai »
  • Pas d'événement

Soeur Jean-Baptiste a fêté ses 50 ans de vie religieuse


Soeur Jean-Baptiste a fêté ses 50 années de vie religieuse d’ursuline de Saint-Alyre à Clermont-Ferrand où elle était arrivée comme enseignante en 1964.

L’heure de la retraite d’enseignante étant venue – mais Soeur Jean-Baptiste est-elle vraiment en retraite ! – elle a pris du service au sein de la paroisse Notre-Dame de Clermont : membre de l’E.A.P jusqu’en 2018, catéchiste pour les enfants des écoles publiques de la paroisse, et surtout de nombreuses activités à Notre-Dame du Port [ouverture/fermeture de la basilique, accueil, sacristie, ménage, visites guidées, cérémonies variées comme l’installation de la statue de saint Jacques …] tout en continuant d’assurer la catéchèse du Collège à Saint-Alyre.

La célébration de son Jubilé a eu lieu le 29 septembre 2018 à Saint-Alyre, au cours de la messe concélébrée par les prêtres de la paroisse et le Père Jean Campos, ancien curé de Notre-Dame de Clermont, en présence de nombreux professeurs et élèves, actuels et anciens, de leurs parents, de ses amis,  …. suivie d’un moment de grande convivialité.

Puis le 30 septembre, à Notre-Dame du Port, la paroisse a prié avec elle et pour elle à la messe de 11h, au cours de laquelle elle a rendu grâce au Seigneur. Et pendant le « verre de l’amitié » la paroisse lui a remis, en remerciement des nombreux services rendus, un magnifique tableau/photo du chœur de la basilique, illuminé par le soleil levant.

Partagez, avec son autorisation, l’action de grâce de Sœur Jean-Baptiste pour ses cinquante années de fidélité au Seigneur, et quelques photos de cet émouvant et chaleureux Jubilé !

 

Action de grâce de Soeur Jean-Baptiste

         Nous l’avons chanté au Psaume « Seigneur, Tu es bon, ta fidélité demeure d’âge en âge ». Oui ! Et aujourd’hui je te rends grâce pour tout ce que Tu as fait pour moi depuis 50 ans, et bien avant, le visible et l’invisible, le dicible et l’indicible.

         Je te rends grâce pour le triple terreau de bonne terre qui m’a permis d’entendre la Parole de ton appel et d’y répondre : ma famille [4 frères et 2 soeurs], de quoi apprendre à partager, apprendre aussi le goût des choses et des joies simples ; et en repensant plus tard à la joie manifeste de mon père quand nous étions réunis tous les sept autour de la table, j’ai mieux compris ce que dit l’Écriture de la joie de Dieu qui veut rassembler ses enfants dans l’unité ! Première bonne terre, la famille, et puis les études, et le scoutisme.

         Je te rends grâce pour les maîtres spirituels qui, par leur parole ou leurs écrits, m’ont ouvert l’esprit et le cœur à l’intelligence des écritures et donné le goût  de la Parole de Dieu.

         Je te rends grâce pour ma Communauté ursuline, ici à Saint-Alyre : elle m’a d’abord offert un noviciat « sur mesure » et ensuite, dans la diversité de leurs charismes, mes sœurs n’ont cessé d’être témoins vivants de ton amour, et j’ai mieux compris qu’il y avait beaucoup de manières de t’aimer en vérité. Ce serait trop long de dire ce que je dois à chacune, je nommerai seulement  Mère Thérèse et Sœur Marie-Noel : à mes yeux, leur humilité et leur oubli de soi n’avait d’égal que leur persévérance astucieuse – certains diraient « entêtement » – pour aider, toucher, parfois « sauver » jeunes et moins jeunes …

         Je te rends grâce pour tous ceux et celles – ils sont nombreux ici ce matin – avec lesquels j’ai partagé le travail, les soucis de la mission éducative et pastorale. Ils m’ont appris la patience [un peu !] ; ils m’ont surtout aidé à voir et comprendre la lenteur des maturations et les bienfaits  d’une présence attentive. Et j’ai vu souvent auprès d’eux la sainteté en actes au quotidien !

         Je te rends grâce pour ce qu’on appelle « la retraite » ! Qui m’a fait circuler un peu hors de mon enclos saint-alyrien, hors de mes certitudes, dans l’espace de la paroisse Notre-Dame de Clermont ; je te rends grâce pour le Père Campos qui m’en a ouvert les portes et le Père Destable qui m’y a fait … circuler et travailler à d’autres chantiers, d’autres labeurs et d’autres joies aussi. Je te rends grâce pour les années de travail en EAP [Équipe d’Animation Paroissiale], non pas de travail, mais d’authentique fraternité à œuvrer ensemble au bien commun.                                     

         Seigneur, je te rends grâce pour les milliers de jeunes que j’ai rencontrés de multiples manières. Au-delà de leurs sottises ou de leur mauvaises têtes, ils m’ont souvent donné de belles leçons de confiance, de courage ou de générosité ; parfois ils ont été, même si à leur insu, messagers de Ta parole qui  ensemence nos terres …

         Pour  tout cela, Seigneur je te rends grâce, mais plus encore  que de tes dons, c’est pour ce que Tu es et ce que Tu es pour moi. Difficile de formuler l’expérience confuse mais parfois fulgurante d’une présence absolue ; compagnon de route qui éclaire mes pas, crucifié qui doit m’apprivoiser, rocher invincible dans les tempêtes, mon Seigneur des nuits et des jours … En te rendant grâce, je te demande de continuer de m’enseigner tes chemins.

         Et vous tous mes amis, joignez votre prière à la mienne en chantant :

         Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux …

                                                                                                                                                  Notre-Dame du Port                                                                                                                30 septembre 2018

Photographies © M.-A. Lafaye, Institution Saint-Alyre