1er Janvier 2021, Solennité de Marie, Mère de Dieu : Messe à 18 h à Notre-Dame du Port


En raison du couvre-feu, la messe est avancée d’une demi-heure.

Huit jours après la naissance de Jésus, l’Église célèbre la fête de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu. Car, après Dieu, c’est à Marie que nous devons Jésus, notre Sauveur : « Par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme »  [Credo].

Lisons l’extrait du commentaire de Dom Guéranger dans son Année Liturgique [Temps de Noël]  :

« … Une Mère de Dieu ! tel est le mystère pour la réalisation duquel le monde était dans l’attente depuis tant de siècles ; l’œuvre qui, aux yeux de Dieu, dépassait à l’infini, comme importance, la création d’un million de mondes … 

… Il suit de là que les bienfaits de cette Incarnation que nous devons à l’amour du Verbe divin, nous pourrons et nous devrons, avec justice, les rapporter dans un sens véritable, quoique inférieur, à Marie elle-même. Si elle est Mère de Dieu, c’est qu’elle a consenti à l’être. Dieu a daigné non seulement attendre ce consentement, mais en faire dépendre la venue de son Fils dans la chair. Comme ce Verbe éternel prononça sur le chaos ce mot FIAT, et la création sortit du néant pour lui répondre ; ainsi, Dieu étant attentif, Marie prononça aussi ce mot FIAT, qu’il me soit fait selon votre parole, et le propre Fils de Dieu descendit dans son chaste sein. Nous devons donc notre Emmanuel, après Dieu, à Marie, sa glorieuse Mère … »

θ θ θ θ θ

« La paix se construit en prenant soin des plus fragiles »

Le message du Pape François pour la 54e Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier 2021 a pour thème « La culture du soin comme parcours de paix ».

La culture du soin comme « engagement commun, solidaire et participatif pour protéger et promouvoir la dignité et le bien de tous » et « disposition à prendre soin, à prêter attention, à la compassion, à la réconciliation et à la guérison, au respect et à l’accueil réciproque », constitue un moyen privilégié pour construire la paix, « éradiquer la culture de l’indifférence, du rejet et de la confrontation, souvent prévalente aujourd’hui ».  Source : Vatican News

» Lire le message du Saint-Père pour la 54e Journée mondiale de la paix sur