« Lorsque je viens vers toi » : la prière à Marie d’une paroissienne de Notre-Dame de Clermont


Marie, Reine du Ciel – Église Saint-Léger, Royat

 

Lorsque je viens vers toi

Lorsque je viens vers toi, contempler ton visage,
Quand je viens te trouver, chaque soir, simplement,
Je rejoins tous mes frères qui, à travers les âges,
Sont venus comme moi te parler humblement.

Tant et tant de personnes se sont mises à genoux,
T’ont confié leurs misères, leur vie et leurs espoirs !
Veux-tu bien m’écouter, veux-tu prier pour nous ?
A ceux qui ne l’ont pas, donne la joie de croire.

Parfois je ne dis rien, demeurant immobile,
Les yeux posés sur toi. Ta présence est lumière.
Je me sens libérée, apaisée et tranquille,
Je suis là, devant toi. Mon silence est prière.

Ton sourire me réchauffe, ton regard me rassure,
Il émane de toi tant de sérénité !
Rien que te regarder soulage les blessures,
Tu exhales un parfum fleurant l’éternité.

Sans fin je te regarde. Marie, que tu es belle !
Ton visage reflète un avant-goût des cieux.
La douceur de tes traits, ta perfection sont telles
Qu’on devine la paix et la beauté de Dieu.

           Geneviève Vaz