Prière universelle de la paroisse pour le 27e dimanche du Temps ordinaire, 4 octobre 2020


Les Vignerons homicides – Speculum humanae salvationis, 1461 – B.M Lyon © enluminures.culture.fr
[Voir in fine pour en savoir plus]

« La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle ! » Mt 21, 42

Depuis 3 semaines, l’Évangile selon saint Matthieu nous raconte des paraboles centrées sur la vigne : d’abord celle des ouvriers embauchés tout au long du jour pour un même salaire, puis celle des 2 fils envoyés travailler dans la vigne. Ce dimanche, la parabole des vignerons homicides↗︎  est dramatique.
Dénonçant la violence des meurtriers, Jésus cite alors un verset du psaume 118 et annonce son propre destin : jeté lui aussi hors de la vigne [hors de la ville], il sera mis à mort. Mais ce verset invite à l’Espérance : Celui qui va être crucifié deviendra la pierre d’angle du Royaume de Dieu; le mal sera vaincu et le pardon l’emportera.

 

Le Speculum humanae salvationis [Miroir du salut humain] est un ouvrage illustré de théologie populaire à la fin du Moyen Âge, dont la version originale est en rimes latines. Il est nommé « Miroir » car il met en regard, à chaque fois, deux passages de la Bible, un de l’Ancien Testament et un du Nouveau Testament. Le livre a connu une diffusion considérable : 350 manuscrits des XIVe et XVe s. sont recensés en latin, ainsi que dans des traductions en français, allemand, anglais, néerlandais et tchèque.
En face de la parabole des vignerons homicides est présentée la grappe de Canaan.

Grappe de la Terre Promise rapportée par les explorateurs de Moïse [Nombres 13:23↗︎]
Speculum humanae salvationis, 1462 – B.M Lyon © enluminures.culture.fr