«Viens Seigneur, viens nous sauver !», le message de Noël 2020 du Père Paul Destable


Ambon de l’église Saint-Genès-les-Carmes © Paroisse Notre-Dame de Clermont

 

 

Viens Seigneur, viens nous sauver !

            «Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ.» Ro 8, 39. C’est cette promesse que nous sommes appelés à célébrer à Noël. Malgré les inquiétudes et les souffrances que nous partageons avec toute la famille humaine, durant cette période difficile, nous accordons l’hospitalité au Christ lumière du monde.

            Pour préparer les JMJ qui ont eu lieu aux Philippines en janvier 1995, je me suis trouvé dans les bidonvilles de Manille au moment de Noël. Ce qui m’a profondément ému, c’est de voir que ces gens qui n’avaient rien ou presque rien pour vivre avaient récupéré ce qu’ils pouvaient dans les poubelles pour servir de décoration. Ils célébraient Noël. Pour moi ils ont été les bergers de cette année-là. Nous ne sommes pas dans une situation aussi dramatique mais il ne faudrait pas que nos difficultés présentes occultent la joie de Noël. Cette joie c’est le Seigneur qui nous la donne et nul ne peut nous la ravir.

            Par sa naissance le Christ rejoint non pas une humanité idéale mais notre propre humanité avec ses joies et ses peines, ses grandeurs et ses bassesses. Il vient en personne nous partager l’amour qui est en Dieu et changer nos cœurs de pierre en cœur de chair.  À Noël nous ressentons très fortement le désir d’être proches de ceux que nous aimons, et c’est très beau. Certains seront malheureusement privés de ce bonheur. D’autres se trouvant seuls vont ressentir plus fortement leur isolement. Si le Seigneur nous donne sa joie c’est pour la partager : je souhaite que chacun d’entre nous fasse une démarche au moins auprès d’une personne qui a besoin d’un geste d’amitié et de réconfort.

              La joie de Noël n’est pas une joie factice, une fête pour oublier. La naissance de Jésus, Sauveur du monde, fait naître une espérance qui appelle de notre part une vigilance active. Hier, à la fin de la dernière guerre mondiale, les chrétiens ont été très engagés pour établir et développer en Europe la paix et les réconciliations dont nous bénéficions aujourd’hui. Depuis de nombreuses années, des chrétiens oeuvrent inlassablement avec d’autres personnes de bonne volonté pour faire avancer les questions relatives à la sauvegarde de la Création. Je souhaite qu’aujourd’hui et demain les chrétiens soient vraiment actifs pour dominer la crise sanitaire et ses conséquences. Cette crise devrait nous entraîner à une nouvelle sagesse mais cela ne se fera pas sans une force d’âme que nous puisons dans notre foi.

             Le temps de l’Avent ne cesse de nous appeler à être des veilleurs c’est-à-dire à guetter la lumière qui luit dans les ténèbres. Cette lumière est toujours d’actualité ; voilà pourquoi je peux vous souhaiter très sincèrement : Joyeux Noël.

                                                                                Père Paul Destable
22 décembre 2020