Voeux de Mgr François Kalist, archevêque de Clermont, pour 2021


Illustration © clermont.catholique.fr

 

«  Au 1er janvier, il y a l’année que l’on se souhaite. Au 31 décembre, l’année que l’on a vécue. Les deux correspondent rarement. C’est vrai surtout de cette année 2020, tout entière affectée par un virus venu de Chine, dont on avait à peine entendu parler vers la fin de l’année précédente. En quelques semaines, des soucis, des peurs, des souffrances, des deuils, que l’on voulait croire contenus dans les limites de l’Asie, sont devenus notre quotidien. Car tout se mondialise à grande vitesse !

En ce début d’année 2021, dans ce contexte inédit… »

» Lire la suite de l’éditorial de Mgr François Kalist sur